A+ A A-

Le premier temps fort de la concertation (2013)

Le premier temps fort de la concertation sur le projet de Nouvelle Liaison ferroviaire EuroAirport s’est tenu du 6 mai au 20 juin 2013.

Il permettait au public de s’informer et d’exprimer ses avis sur les principes du projet :

  • la desserte ferroviaire envisagée ;
  • les grandes caractéristiques de l’infrastructure à réaliser : nouvelle gare et section de voie nouvelle ;
  • les objectifs de transport, d’aménagement et de développement économique du projet.

Ce premier temps était placé sous le regard de François Leblond, garant de la concertation nommé par la Commission nationale du débat public. Il était organisé dans le sud du Rhin Supérieur (Alsace, Suisse du Nord-Ouest, Land du Bade-Wurtemberg), territoire directement concerné par le projet.

Il proposait différentes modalités d’information, d’expression et de dialogue :

reunion-publique-2013

Le bilan de la concertation

Le premier temps de concertation a fait l’objet d’un bilan établi par les maîtres d’ouvrage Réseau Ferré de France (devenu SNCF Réseau) et Aéroport de Bâle-Mulhouse et la Région Alsace (devenue Région Grand Est), autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux de voyageurs.

Le bilan rappelle le cadre et les modalités de la concertation, présente la synthèse des observations recueillies et précise les suites qui seront données au projet dans les prochaines études en s’appuyant sur les avis, interrogations et attentes exprimées par le public au cours de la concertation.

Il s’accompagne d’annexes qui reproduisent dans leur intégralité les contributions des acteurs et du public : courriers, courriels, délibérations des collectivités, documents d’expression, compte rendus des 4 réunions publiques…

En parallèle François Leblond, personnalité indépendante garante de la concertation, a rédigé son propre compte rendu de la concertation. Le bilan des maîtres d’ouvrage et le compte rendu du garant ont été transmis à la Commission nationale du débat public, qui en a pris acte le 4 décembre 2013.

Retour en haut