A+ A A-

Les études 2010-2011

Financées par l’Union européenne[1], l’Etat français, la Confédération suisse (Office Fédéral des Transports), la Région Alsace (devenue Région Grand Est), le Département du Haut-Rhin et l’EuroAirport, ces études ont été confiées à Réseau Ferré de France (devenu SNCF Réseau).

Elles portaient sur différentes solutions de desserte terrestre de l’EuroAirport, avec un éventail volontairement large de modes de transport, qui ont été approfondies puis analysées :

  • l’amélioration de la navette actuelle entre la gare de Saint-Louis et l’EuroAirport et une solution Bus à Haut Niveau de Service ;
  • une liaison en site propre depuis la gare de Saint-Louis soit en prolongeant la ligne 3 du tramway de Bâle, soit avec un métro léger (type Orlyval), soit avec un système tracté par câbles ;
  • la création d’une nouvelle gare au contact de l’aérogare, sur la ligne existante Strasbourg-Mulhouse-Bâle, se reliant à l’aéroport par un système tracté par câbles, un téléphérique ou un trottoir roulant ;
  • une desserte ferroviaire directe par la construction d’une ligne nouvelle et la création d’une nouvelle gare au contact immédiat de l’aérogare.

Cette dernière solution a été retenue par le comité de pilotage des études le 5 décembre 2011.



[1]Fonds européen de développement régional (FEDER) – dans le cadre du programme INTERREG V Rhin Supérieur.

Retour en haut